Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Connect with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Nao 's Blog
Avatar
RSS Nao
0.9964

Views 100585 times

on 18-10-30 at 12:00 am
Strange Angel


on 18-06-18 at 08:37 pm
Mindhunter (2017)


on 18-05-13 at 07:14 pm
Nouveautés rentrée 2018-2019 (networks)


on 17-10-23 at 11:28 am
Subfactory Awards 2017 - les résultats


on 17-10-07 at 06:48 pm
Subfactory Awards 2017 - votes


on 17-07-06 at 10:38 pm
Preacher (2016)


on 17-07-03 at 09:07 pm
Shooter (TV 2016)


on 17-05-21 at 08:16 pm
Brooklyn Nine Nine


on 17-03-23 at 12:29 am
Travelers (2016)


on 17-03-13 at 01:08 am
Riverdale (2017)


on 17-03-01 at 11:52 am
Patriot (Amazon)


on 17-01-25 at 02:03 pm
Pilotes Networks 2017-2018


on 16-11-04 at 05:04 pm
Les SF Awards 2016 du pauvre


on 16-11-02 at 07:51 pm
Lethal Weapon (TV)


on 16-08-07 at 08:20 pm
Roadies (2016)


on 16-05-01 at 07:45 pm
Quantico (2015) - ABC


on 16-02-09 at 12:52 pm
Pilotes 2016-2017


on 15-10-26 at 12:16 pm
12 Monkeys (SyFy)


on 15-09-05 at 04:50 pm
Killjoys (2015)


on 15-08-12 at 11:11 am
Cordon (2014)


on 15-07-01 at 02:55 pm
Aquarius (2015)


on 15-05-29 at 11:21 pm
The Knick (Cinemax)


on 15-05-19 at 10:02 pm
Z Nation (SyFy)


on 15-01-22 at 08:54 pm
Pilotes 2015-2016


on 14-12-30 at 02:50 pm
Gotham


on 14-05-27 at 11:41 am
Ray Donovan (Showtime)


on 14-04-26 at 02:45 pm
Pilotes 2014-2015 (dramas)


on 13-02-11 at 04:33 pm
Pilotes 2013-2014


on 12-03-18 at 08:59 pm
Nebesnyi Soud - le Tribunal Céleste

+8.04
Published by Nao on 15-09-05 at 04:50 pm   -   Category : Présentations de séries  -   Seen: 2750 times
Chaîne : Space channel (Canada) & SyFy (US)

Saison 1 : 10 épisodes

Saison 2 : 2016

Production : créé par Michelle Lovretta (Lost Girl), avec Hannah John-Kamen (petite Britannique sympathique), Aaron Ashmore (Warehouse 13) et Luke Macfarlane (The Night Shift).

Cette série est tout sauf parfaite. Elle est même un peu ratée, si on cherche la petite bête. Mais pour une série d'aventure science-fictionnante produite par des Canadiens, c'est plutôt pas mal...

Dans un système solaire lointain, une organisation censée rester neutre est chargée de capturer des criminels en fuite, façon Cowboy Bebop. On suit donc les pas d'un trio de chasseurs de primes ; la chef se débat avec son passé mystérieux d'assassin, et son second voit d'un œil circonspect le retour de son soldat de frère, visiblement pas très bien dans sa tête. (Ici, pas de chien ou de gamine hackeuse, mais un vaisseau spatial facétieux, qui cause et qui s'appelle Lucy.) Le tout se déroule sur fond de crise politique entre quatre planètes pas du tout égalitaires, avec intrigues de palais et groupuscules religieux qui vont bien.

 [x]

Alors, clairement, ça ne révolutionne pas l'histoire de la science-fiction. Mais l'équipe a fait du bon boulot pour créer un univers crédible (bien que cliché), dans des décors sympathiques, avec des gadgets qui ressemblent à quelque chose (tout en étant futuristes et fonctionnels), le tout sur un budget qui ne devait pas être fameux. J'ai toujours beaucoup d'admiration pour les séries/films qui renoncent au tout digital et s'emmerdent à trouver des idées pour rendre la chose plus tangible.

Ce qui j'ai aimé par-dessus tout, c'est que la série démarre à toute blinde et qu'elle ne s'excuse pas de ce qu'elle est : une petite connerie inventive qui revisite les codes du genre pour le plaisir, pas pour philosopher.
Les personnages sont peu nombreux, très bateau de prime abord, mais attachants (j'ai sans doute un a priori favorable car j'aime beaucoup les acteurs). Et surtout, la série n'a pas peur de les massacrer joyeusement - rien de tel pour qu'on s'y attache.

Savoir que tout est possible, qu'ils vont nous sortir de nouvelles niaiseries technologiques futuristes à chaque épisode, ça rend le truc vraiment stressant et prenant. Toutes les tropes y passent, mais on ne s'ennuie pas (sauf quand ça blablate politique, mais c'est encore une fois personnel). Au final, ils arrivent à rester à mi-chemin entre la caricature (jouissive mais débile) et le truc trop sérieux et sombre.

Mention spéciale pour les effets spéciaux drôlement réussis :
spoiler
une sortie dans l'espace sans combi, des gens qui explosent, de la pluie acide, tout plein de réjouissances...


 [x]
.