Chargement en cours...
Wait
Veuillez patienter
L'opération demandée semble prendre trop de temps.
Attendre 30 secondes de plus   Recharger la page
wait
Connexion
X
Email OU nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Se connecter via Google+
Créer un compte
Mot de passe oublié ?
Mail d'activation
Langue :
Blog de Nao
Avatar
RSS Nao
0.9881

Blog vu 49750 fois

le 23/03/17 à 00:29
Travelers (2016)


le 13/03/17 à 01:08
Riverdale (2017)


le 01/03/17 à 11:52
Patriot (Amazon)


le 25/01/17 à 14:03
Pilotes Networks 2017-2018


le 04/11/16 à 17:04
Les SF Awards 2016 du pauvre


le 02/11/16 à 19:51
Lethal Weapon (TV)


le 07/08/16 à 20:20
Roadies (2016)


le 01/05/16 à 19:45
Quantico (2015) - ABC


le 09/02/16 à 12:52
Pilotes 2016-2017


le 26/10/15 à 12:16
12 Monkeys (SyFy)


le 05/09/15 à 16:50
Killjoys (2015)


le 12/08/15 à 11:11
Cordon (2014)


le 01/07/15 à 14:55
Aquarius (2015)


le 29/05/15 à 23:21
The Knick (Cinemax)


le 19/05/15 à 22:02
Z Nation (SyFy)


le 22/01/15 à 20:54
Pilotes 2015-2016


le 30/12/14 à 14:50
Gotham


le 27/05/14 à 11:41
Ray Donovan (Showtime)


le 26/04/14 à 14:45
Pilotes 2014-2015 (dramas)


le 11/02/13 à 16:33
Pilotes 2013-2014


le 18/03/12 à 20:59
Nebesnyi Soud - le Tribunal Céleste

+4.79
Publié par Nao le 07/08/16 à 20:20   -   Categorie : Présentations de séries  -   Vu: 837 fois
Roadies

Saison 1 : 10 épisodes prévus

Chaîne : Showtime

 [x]

Roadies, comme son nom l'indique vaguement, est une série sur tous ces gens qui font qu'une tournée de concerts est possible.

La série est construite à travers une double narration, pour permettre à celui qui n’y connait rien du tout de ne pas se sentir trop rejeté par ce monde en apparence fermé. D’un côté, on a Reg Whitehead, personnage ultra-classique de l’outsider, parachuté en pleine tournée pour trouver où faire des économies – il est anglais, riche, porteur de mauvaises nouvelles, mais surtout, il n’a pas les codes, il est toujours à côté de la plaque.
De l’autre, on a Kelly Ann (Imogen Poots), responsable de la lumière (mais on ne la voit faire ça que dans le pilote, après son job est confus), petite jeunette pas bien intégrée dans le groupe, qui passe un épisode entier à clamer haut et fort qu’elle s’en va pour une école de cinéma, pour finalement… rester. Ce qui la place en porte-à-faux avec tout le groupe.
Mais là où c'est intéressant, c’est qu’on se rend progressivement compte que Reg est plus souple et accommodant que Kelly Ann ; tout britannique et guindé qu’il soit, il finit par se faire à plein de choses, à reculons, là où Kelly Ann reste à bouder dans son coin malgré son désir apparent de s’intégrer. *

 [x]

Celui qui compte regarder cette série pour en apprendre plus sur les coulisses d’une tournée de concerts de rock sera déçu. Déjà, on ne les voit que très rarement préparer concrètement des choses ; tout le monde s’affaire, mais ce n’est pas vraiment clair dans le détail. Dans l’esprit, par contre, c’est sympathique ; à chaque nouvelle ville traversée, le manager de la tournée fait des références à la louche sur des figures mythiques du rock.
La bande son est sympathique, même si je n’aime pas trop les premières parties choisies (mais c’est un sentiment personnel, un peu trop indie folk/pop pour moi, mais ça reste totalement écoutable…).

 [x]

Les membres du groupe fictif (qu’on ne voit jamais jouer, pour le moment…) ne sont pas vraiment sympathiques, mais je pense que c’est le but – après tout, la série ne parle pas d’eux, mais de tous les à côtés. Ils passent donc pour des divas un peu chiantes, et bien que très pénible, c’est peut-être un des aspects les plus réalistes de la série.

 [x]

Le reste, c’est globalement du remplissage et du ‘character development’, si bien qu’on croirait presque regarder une sitcom. Une très bonne sitcom bien écrite et bien jouée, avec une bonne bande son et de jolies images, mais une sitcom tout de même. On a les deux qui sont déjà en couple sans le savoir, tellement ça leur pend au nez. L’amourette naissante entre deux personnages que tout oppose. Cliché sur cliché, mais on s’attache, et les personnages évoluent bien, même si c’était long à démarrer. C’est léger et drôle, on ne voit pas passer les épisodes.

*
spoiler épisode 5
Dans cet épisode, Reg prononce sans le faire exprès un mot à ne jamais dire à bord du bus, provoquant sans le vouloir une frénésie collective autour d’une soi-disant malédiction. On croit qu’il va péter un câble rapidement, mais non, il rouspète, il se lamente, mais il suit le mouvement, globalement. Et quand Kelly Ann lui avoue qu’elle n’y croit pas du tout, à cette malédiction, il explique que lui y croit, en bon pragmatique : si l’équipe se met à paniquer, ils vont forcément faire des erreurs, causant un effet boule de neige.
.