Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
ricorod 's Blog
Avatar
RSS ricorod
1.0000

Views 67569 times
+36.67
Published by ricorod on 09-06-21 at 12:48 am   -   Category : Séries  -   Seen: 16007 times
La BBC (plus précisément BBC2) nous a pondu une autre de ces comédies décalées, voire complètement branques, dont seuls les Britanniques ont le secret : PSYCHOVILLE.







 [x]





Le site.




7 épisodes sont prévus, écrits par les auteurs de The League Of Gentlemen, Reece Shearsmith et Steve Pemberton.




Résumé de l'intrigue : un mystérieux corbeau calligraphe envoie à une série de personnages la même lettre, avec le même texte "I know what you did" ("Je sais ce que tu as fait", pour le CSA). La réception de ces missives provoque des réactions surprenantes de la part de chaque destinataire...





Les personnages : (présentés dans le premier épisode)



- le corbeau : pour l'heure, on sait seulement qu'il est frileux et qu'il écrit super bien...




 [x]





- Joy Aston : une sage femme très, très particulière...





 [x]





- Oscar Lomax : un riche aveugle, collectionneur compulsif, qui vit dans une très grande maison vide.






 [x]





- Mr Jelly : un clown d'anniversaires assez... comment dire... si des gens n'aiment pas les clowns, ils vont être servis. Ah oui ! Il est manchot, aussi...






 [x]





- Robert Greenspan : un gentil nain, acteur, accessoirement télékinésiste...







 [x]






- Maureen et David Sowerbutts : mère et fils incestueux, obsédés par les serial killers...






 [x]

 [x]







Tout ce petit monde reçoit donc sa lettre... je n'en dis pas plus.




Au vu du premier épisode, la série semble vraiment bizarre, noire, cruelle, cradingue, pleine de freaks plus effrayants les uns que les autres (mention spéciale au clown...).




Pas vraiment drôle (même si certaines scènes sont irrésistibles), mettant parfois mal à l'aise, mais complètement fascinante. Comme si Jeunet et Caro avaient fait un enfant à Tim Burton...




J'attends la suite avec impatience.
.