Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
New Thread
  Back to thread listBack to thread list   Bottom of the page Bottom of the page
Thread #53089 created the 2021-04-01 at 02:25 by Skynet - Seen 462 times by 201 users
   
Pages: 1
Genre:
SF / Fantastic Action
Status: Post Production
Released on:
2021-05-19 (France)
2021-03-31 (USA)
Directed by Adam Wingard
In a time when monsters walk the Earth, humanity’s fight for its future sets Godzilla and Kong on a collision course that will see the two most powerful forces of nature on the planet collide in a spectacular battle for the ages.
You have to be logged to rate this movie
Original Post # 4312879, posted at 02:25 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
FP Unchained
Depuis 2015, nous sommes comme Ken Watanabe dans le premier *Godzilla*, on veut voir deux des plus grands monstres de l'histoire du cinéma se foutre sur la gueule.
Après *Godzilla* en 2014, on a eu droit à 5 ans de teasing pendant lesquels deux films, certes très kiffants, mais vraiment médiocres, sont sortis. Et si ces deux films posaient les bases d'un univers débile à souhait, un univers beaucoup trop loin du talent de Gareth Edwards - dont le *Godzilla* n'était pourtant pas parfait - il était impossible de se douter que ces mauvaises bases trouveraient leur paroxysme ici dans une conclusion des plus anti-climactiques.
*Skull Island* et surtout *King of the Monsters* étaient tous deux décriés pour un scénario criminellement faible, à juste titre. Des schémas narratifs caricaturaux et creux dans lesquels évoluaient des coquilles vides stupides. Si *Skull Island* était assez marrant dans sa bêtise qu'on pouvait penser au pire nanardeuse, au mieux parodique, *King of the Monsters*, lui, se noyait dans un festival d'un ridicule tout droit sorti des esprits les plus cons des bureaux de la Warner. Je ne me suis toujours pas remis de la Terre creuse avec une autoroute sous-marine que Godzilla peut emprunter pour faire New York - Tokyo en 3 minutes.
Mais, sincèrement, j'ai aimé ces deux films. J'ai aimé *Skull Island* parce qu'il est con, et j'ai adoré que *King of the Monsters* m'offre ces combats dantesques, ces tableaux mythiques, ces confrontations plus épiques que tout ce qu'on avait alors pu voir depuis des années et cette mythification de ces icônes du cinéma. Cet amour de ces monstres et du Monstre au cinéma en général. Quelque chose que Gareth Edwards avait également fait, mais différemment. Ces deux films méritaient un meilleur scénario, et ils méritaient qu'on s'intéresse suffisamment à eux pour leur coller autre chose qu'un yes-man à la réalisation. Mais ils étaient kiffants, encore une fois.
Et je n'en attendais pas plus de ce qui était censé être l'apothéose de cet univers. Dés qu'on savait qu'un troisième yes-man s'en occupait, je n'en attendais pas plus : seulement que Weta ait fait un bon boulot sur l'affrontement, et c'est tout. A la limite, qu'il existe un semblant de film avant et après cet affrontement, et basta. Et ce qui était censé être le climax de cette saga est finalement son pire film.
L'affrontement est bien. Y a au moins ça de réussi, le troisième acte. Le problème est qu'il n'existe pas le moindre film tout autour. On n'a pas pris le temps d'écrire quoi que ce soit. On reprend les conneries des films précédents, et on les accentue, le tout avec une narration tellement rushée qu'on est trop souvent perdus. Tiens, Alexander Skarsgaard s'est rasé et il a rejoint l'autre bout de la Terre le temps d'un raccord ? Ah et il connait Rebecca Hall depuis toujours ? Et donc toute la raison des deux heures de film qu'on va voir et la motivation de ces deux héros tient en une réplique balancée à l'arrache ? OK, très bien.
Des ellipses qui dépassent l'entendement, un rythme qui frôle l'encéphalogramme plat, des personnages toujours aussi stupides, creux, et caricaturaux, et des situations qui finissent par lasser. Lorsqu'on arrive au combat, les 80 minutes que l'on vient de se coltiner nous ont tellement lessivés et emmerdés qu'on n'attend que la fin de celui-ci, malheureusement.
En 2014, Legendary Pictures teasait : *Conflit : inévitable. Laissez-les se battre.* Ken Watanabe ne cesse de répéter cette phrase dans le premier épisode de cette saga. Et, 7 ans plus tard, le spectateur con que je suis, qui a cru aux énièmes promesses d'un studio qui n'en a rien à carrer de moi, crie à son tour : LAISSEZ-LES SE BATTRE ! Mais non. Le film n'en a pas envie. Il a juste envie de nous montrer, une fois de plus après le précédent épisode, les humains les plus mal écrits de l'histoire du cinéma.
Les qualités plastiques indéniables, que ce soit au niveau de la photo qu'à celui des effets spéciaux, ne suffisent plus. L'humanisation de Kong, infiniment attachant et touchant, ne suffit plus. Pas lorsque c'est le 4ème film d'une saga qui est censé être en être la fin et qui se présente malheureusement comme un stand-alone de seulement 1h50. On retrouve ainsi dans cet univers étendu le même souci que nous retrouvons dans tous les autres univers qui ne sont pas le MCU : un souci de cohérence et de vision d'ensemble. Les deux personnages et les situations avaient déjà été présentés, les bases étaient posées, un combat de 2h était possible. Nous n'avions pas besoin d'une exposition qui raconte les mêmes conneries que dans le précédent film.
Un énorme gâchis se fait ressentir. La principale raison pour laquelle on s'est tapé ces films médiocres, davantage remplis de fan-service que de tentatives de faire du cinéma, était l'espoir de voir ces deux titans s'affronter. Au final, la meilleure chose de ce film, ce sont les memes qu'il a engendrés.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
*édité à 02:39 le 01/04/2021
Post # 4312881, posted at 02:37 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Baje
Je viens de finir.
C'est débile de la première à la dernière image. Rien n'a de cohérence, aucune scène voulant raconter un truc n'y réussit. Mais c'est divertissant. Sans trop de blabla dont on se fout totalement.
Certaines séquences serait à adapter pour un star tours spécial Kaiju.
J'ai étonnamment passé un bon moment.
Sur grand écran et en HDR, c'est un "régal". dumb

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
*édité à 02:40 le 01/04/2021
Post # 4312888, posted at 10:30 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Márîàn
C'est un poisson ou vous l'avez vraiment vu? Si oui/non: Où? Comment? Combien?
edit: ah ouais d'accord, tonton, torrent, gratuit; même en 4K. RIP le cinéma.

*Edited at 10:38 on 2021-04-01
Post # 4312890, posted at 15:46 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Apocalypse25
Il y a des films comme ça, au bout de 5 minutes, tu te dis que ça à l'air con et au bout de 30 minutes, tu as une certitude. Je vais quand même finir le bouzin...
WW84, Kong vs Godzilla... Je commence à voir un schéma se profiler.
Edit : J'en suis a Kong au Mordor... laugh
Edit 2 : Bon ben, c'était bruyant.

*édité à 17:30 le 01/04/2021
Post # 4312909, posted at 19:09 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Pliskin
J'ai joui au combo souffle atomique/hache.
Voilà, c'est tout ce que j'ai à dire.
Enfin si, j'ai un autre truc à dire, c'était trop court. Ça méritait au moins 3h de film. Voilà, au revoir.

--
Let go your earthly tether. Enter the Void. Empty and become wind.
Post # 4312912, posted at 19:13 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Pliskin
Et je m'en bats les couilles des incohérences, par contre ils m'ont perdu sur la Terre Creuse et l'inversion de la gravité. Si la Terre était creuse, le champ de gravité serait nul dans le creux.
J'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre mais Kong est trop cool, alors ça a aidé.

--
Let go your earthly tether. Enter the Void. Empty and become wind.
Post # 4312914, posted at 20:11 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Batefer
Pliskin a dit
le 01/04/2021 à 19:13
:

Et je m'en bats les couilles des incohérences, par contre ils m'ont perdu sur la Terre Creuse et l'inversion de la gravité. Si la Terre était creuse, le champ de gravité serait nul dans le creux.
La Terre Creuse c'est déjà dans le Godzilla: KoM. C'est über débile mais ils n'avaient pas trouvé mieux pour expliquer comment Godzi parvient à disparaître aux radars à chaque fois.

--
je parles pas au cons sa les instruits
Post # 4312924, posted at 21:52 on 2021-04-01  
Rating:
Avatar
Pliskin
Batefer a dit
le 01/04/2021 à 20:11
:

La Terre Creuse c'est déjà dans le Godzilla: KoM. C'est über débile mais ils n'avaient pas trouvé mieux pour expliquer comment Godzi parvient à disparaître aux radars à chaque fois.
La Terre Creuse n'est pas le souci, c'est l'inversion de gravité.

--
Let go your earthly tether. Enter the Void. Empty and become wind.
Post # 4312930, posted at 12:04 on 2021-04-02  
Rating:
Avatar
Márîàn
Godzilla vie en Agartha c'est bien connu.

Post # 4312975, posted at 05:19 on 2021-04-04  
Rating:
Avatar
ricorod
Márîàn a dit
le 02/04/2021 à 12:04
:

Godzilla vie en Agartha c'est bien connu.
It was Agartha all along ? laugh
Non, vraiment, ce film est super raté. Mais cool à regarder une fois. Avec des frites.

--
Life is too short to spend two hours in a state of total exasperation.
Post # 4312979, posted at 11:03 on 2021-04-04  
Rating:
Avatar
Bodhisatva
Au moins le titre du film n'a pas menti. À part Kong et Godzilla, leur combat, le reste est vain, inexistant et creux comme la Terre. Au moins j'ai pu tester mon installation sonore.
Si le film marche, je crains qu'on ait droit à un spin-off sur la Terre Creuse.
D'ailleurs cela m'a surtout donné envie de me replonger dans cet excellent opuscule, l'encyclopédie des terres creuses, qui catalogue ce thème dans la littérature :

Post # 4313040, posted at 17:21 on 2021-04-07  
Rating:
Avatar
ricorod
Forcément :

--
Life is too short to spend two hours in a state of total exasperation.
Post # 4313041, posted at 17:38 on 2021-04-07  
Rating:
Avatar
Pliskin
spoiler
And all three of them to team up against the city of Hong Kong... laugh
No wonder this movie is juge in China... laugh laugh

--
Let go your earthly tether. Enter the Void. Empty and become wind.
Post # 4313042, posted at 17:41 on 2021-04-07  
Rating:
Avatar
ricorod
huge*
C'est exactement la réflexion que je me suis faite durant le film.

--
Life is too short to spend two hours in a state of total exasperation.
Pages: 1
Thread Listing \ Godzilla vs. Kong

Anonymous posting has been disabled. Please login first before attempting to post: Login
.