Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Le NikoMagBlog !
Ou l'art de conjuguer sexe, science et religion... Tout un programme !
Avatar
RSS NikoMagnus
1.0000

Views 75518 times

on 10-03-08 at 03:52 pm
GN : jeu de rôles Grandeur Nature


on 09-06-29 at 03:32 pm
[ Histoire ] Une flûte vieille de 35 000 ans aka le + vieil instrument du monde


on 09-06-16 at 02:34 am
[SCIENCE] Un 112e élément !


on 08-11-20 at 04:39 pm
[Ecologie] 2 minutes pour sauver des thons...


on 08-11-12 at 03:31 pm
[RIP] Phoenix...


on 08-04-24 at 08:40 am
Des leucémies inexpliquées autour des centrales nucléaires


on 08-04-18 at 02:07 pm
Enfin un remède contre le cancer de la prostate ?


on 08-04-14 at 06:02 pm
Total se tourne vers le nucléaire


on 08-04-14 at 03:54 pm
Les graisses industrielles favorisent le cancer du sein


on 08-03-21 at 01:10 pm
Journée mondiale de l'eau : l'Onu tire la sonnette d'alarme


on 08-03-12 at 05:50 am
[SCIENCE] Un trou noir dans une fibre optique ?


on 08-02-21 at 06:10 pm
Un plastique autocicatrisant...


on 08-02-20 at 02:47 am
Pour quoi les USA détruisent un de leur satellite espion ?


on 08-02-19 at 08:31 pm
[Astronomie] Eclipse de Lune ce 21 février !


on 08-02-19 at 05:57 pm
Sicile : Expérience militaire ou OVNI ?


on 08-02-19 at 03:10 am
[NATURE] Les requins menacés...


on 08-02-13 at 07:17 pm
[SCIENCE] Des avions en papier lancés depuis l'espace...


on 08-02-13 at 06:18 pm
[SCIENCE] Bientôt des voyages dans le temps ?


on 08-02-08 at 02:04 am
[SCIENCE... FICTION ?] L'armée veut lire dans le cerveau de ses soldats


on 08-01-16 at 03:48 pm
TOTAL : Vous ne polluerez plus chez nous par hasard...


on 08-01-09 at 10:49 pm
Les OGM Monsanto sont nocifs : c'est officiel !!!


on 08-01-02 at 11:39 am
[SCIENCE] Comment faire s'enculer les mouches ?


on 07-12-29 at 03:28 am
[Santé] H5N1 : transmission interhumaine confirmée !


on 07-12-20 at 03:01 pm
[Ecologie] Comment mentir sur le rechauffement...


on 07-12-18 at 06:04 am
[ÉCOLOGIE] Le cargo à voile débarque !!!


on 07-12-12 at 10:38 pm
Il manque de la matière dans l'univers...


on 07-10-05 at 03:35 pm
[SCIENCE] Les prix Nobel les plus cons...


on 07-10-05 at 11:11 am
[ASTRONOMIE] Une planète semblable à la Terre serait en formation


on 07-10-02 at 11:02 am
[ASTRONOMIE] Pour le plaisir des yeux et de ce qui se trouve juste derrière...


on 07-08-15 at 04:54 pm
[Astrophysique] De la vie à l'intérieur des étoiles ?


on 07-08-01 at 06:45 pm
[OGM] Des brevets de Monsanto protégeant des OGM remis en question aux USA


on 07-07-09 at 05:01 pm
[Ecologie] Le quizz qui fait gagner des arbres...

+5.66
Published by NikoMagnus on 08-04-14 at 03:54 pm   -   Category : Science et Nature  -   Seen: 1978 times
Maintenant vous, users de Sub Way, me connaissez... vous savez que j'aime les femmes et que je ferai tout pour les préserver !

Dans cette quête, il y a un passage obligatoire : préserver les seins de nos femmes !

Il semblerait que les acides gras trans ne sont pas les amis des seins et qu'ils provoquent des cancers de cette partie oh combien charmante de l'anatomie de nos moitiés...

Cliquez pour lire l'article de Sciences et Avenir

Les graisses industrielles favorisent le cancer du sein




Le risque de cancer du sein est presque doublé chez les femmes ayant des taux sanguins élevés d%u2019acides gras trans. Les acides gras trans incriminés sont ceux d%u2019origine industrielle (produits manufacturés, pains industriels, viennoiserie, gâteaux, chips, pâtes à pizzas).


 [x]
L'auto-examen des seins (cancerdusein.org)


Les effets défavorables des acides gras trans sur le risque cardiovasculaire sont connus depuis le début des années 1990, mais leur impact sur le risque de cancer du sein restait à définir. Les équipes de chercheurs de l%u2019Inserm et de l%u2019Institut Gustave Roussy ont cherché à évaluer le rôle joué par les différents types d%u2019acides gras sur le développement du cancer du sein en utilisant des prélèvements sanguins recueillis entre 1995 et 1998 parmi 25 000 des 100 000 femmes suivies dans le cadre de l%u2019étude E3N.

Pour tester l%u2019effet de l%u2019alimentation sur la santé, les scientifiques ont mesuré différents biomarqueurs de l%u2019alimentation dans le sang, en particulier les taux d%u2019acides gras. Les données des 363 femmes ayant eu un cancer du sein postérieur au prélèvement de sang ont été analysées. Leurs taux sanguins d%u2019acides gras ont été comparés avec ceux de femmes n%u2019ayant pas eu de cancer du sein et choisies comme témoins.

Les chercheurs ont trouvé que le risque de cancer du sein augmente avec la teneur en acides gras trans, reflet de la consommation en produits industriels transformés. Leurs résultats montrent que les femmes ayant des taux élevés d%u2019acide gras trans dans le sérum ont un risque d%u2019avoir un cancer du sein presque doublé par rapport aux femmes ayant le taux le plus bas.


J.I.
Sciences et avenir
10/04/2008



Cliquez pour lire l'article de Futura-Sciences


Cancer du sein : les acides gras trans fortement suspectés




Une étude française indique que le risque de développer un cancer du sein est presque doublé chez les femmes dont le sang renferme une grande quantité d'acides gras trans. Déjà accusés de favoriser des maladies cardiovasculaires, ces composés, que l'on trouve surtout dans des produits industriels (comme les pâtisseries et les margarines) se retrouvent de nouveau sur la sellette.


La ville de New York les a interdits de séjour dans les restaurants. Le Danemark les a quasiment exclus des denrées alimentaires. L'Europe étudie le problème. L'Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) recommande de les éviter. Les acides gras trans, ou AGT, sont mis en examen un peu partout. Ils semblent bien augmenter le risque de maladies cardiovasculaires et, d'après une toute récente étude de l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et de l'Institut Gustave Roussy, qui vient d'être publiée dans la revue American Journal of Epidemiology, ils seraient aussi impliqués dans le développement du cancer du sein dans les pays industrialisés.


Les AGT sont des acides gras insaturés, ceux que l'on dit plus bénéfiques à notre santé que les acides gras saturés. Présents dans les graisses animales, ces derniers favorisent la production du mauvais cholestérol, le LDL (Low Density Lipoproteins). Les acides gras insaturés, que l'on trouve dans les poissons, les végétaux et diverses huiles végétales (olive et colza notamment), favorisent, eux, le bon cholestérol (HDL, High Density Lipoproteins).


Des graisses commodes


Mais tout n'est pas si simple. Les acides gras insaturés naturels ont en général une certaine forme, appelée cis, alors que ceux fabriqués par les industriels de l'agroalimentaire en ont en général une autre, appelée trans. Cette différence apparemment minime se révèle déterminante pour les effets sur notre organisme. Depuis les années 1990, on suspecte les acides gras trans de favoriser la formation du mauvais cholestérol voire d'inhiber celle du bon.



Ces AGT sont pourtant très présents dans notre alimentation. Fabriqués naturellement dans l'estomac des ruminants (par les bactéries qui démarrent la digestion de l'herbe au profit de l'animal), ils se retrouvent dans le lait et dans tous les produits laitiers, mais en quantités relativement faibles. La principale source dans les pays développés vient de l'industrie agroalimentaire. Le procédé dit de l'hydrogénation partielle permet de fabriquer des graisses à partir d'huiles végétales liquides. Cette technique commode est employée pour confectionner une quantité de produits, comme les margarines et les pâtes à tartiner. Elle offre le moelleux et une excellente conservation aux pâtisseries, viennoiseries, barre chocolatées, chips, biscottes, plats préparés... Les quantités d'AGT y sont parfois très élevées.



 [x]
La différence entre un acide gras cis et un acide gras trans ne tient qu'à la forme de la molécule, articulée dans un sens ou dans l'autre au niveau d'une double liaison entre deux atomes carbone (une liaison caractéristique d'un acide gras insaturé).
© Lawrence Chasin/Deborah Mowshowitz/Department of Biological Sciences/ Columbia University



L'étiquetage les mentionne rarement, sous la mention de « graisses hydrogénées » mais cette précision n'est pas obligatoire. Les industriels ont eux-mêmes déjà commencé à chercher des alternatives mais le mouvement semble plutôt lent.


Evitons les trans


L'étude qui vient d'être publiée l'accélérera peut-être. Elle ciblait l'incidence des différents types d'acides gras sur le développement d'un cancer du sein. Les chercheurs ont utilisé les analyses sanguines effectuées entre 1995 et 1998 chez 25.000 femmes faisant partie de l'étude E3N. Ce vaste programme de recherche assure le suivi depuis 1990 d'une population de 100.000 femmes (une cohorte dans le jargon des statisticiens), adhérentes à la Mutuelle Générale de l'Education Nationale. Elle fait elle-même partie d'une étude européenne plus vaste (Epic).

L'équipe de l'Inserm et de l'Institut Gustave Roussy s'est intéressée à 363 femmes qui ont développé un cancer du sein après les prélèvements sanguins. Les chercheurs ont comparé les taux des différents acides gras à ceux de 702 témoins. Résultat : le taux d'acides gras trans semble lié au risque de développer une tumeur dans la glande mammaire, jusqu'à multiplier par près de deux la probabilité d'apparition de la maladie. « A ce stade, nous ne pouvons que recommander une diminution de la consommation de produits manufacturés, source d'acides gras trans d'origine industrielle. Il conviendrait en particulier de limiter les procédés industriels générant des acides gras trans (huiles végétales partiellement hydrogénées) » indiquent collectivement les chercheurs dans le communiqué de l'Inserm.


Quoiqu'il en soit, ces résultats viennent encore renforcer la suspicion du rôle de l'environnement et de l'alimentation dans la fréquence des cancers du sein dans les pays développés...

 [x]
Des mines d'acides gras trans... © Adam


Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences
Source



Alors vous me direz : On sait même pas ce que sont des acides gras trans et pis on s'en fout, nous, on est des mecs...

Là, je dis, grave erreur !

Tout d'abord, que sont les acides gras trans. Ce sont es acides gras naturellement présent dans notre nourriture mais en assez faible quantité. L'industrie agro ailmentaire en introduit de manière artificielle pour stabiliser les produits, les rendre plus jolis, etc.

Comment ? C'est très simple, ils mettent de l'hydrogène. Ce sont les fameuses graisses hydrogénées présentes dans moultes produits industriels.

On a constaté que si l'on consomme plus de 3 produits par jour contenant des matières grasses hydrogénées, les risques d'accident cardio vasculaire sont augmentés de plus de 90%... flippant, non ?

Quelques liens :

les acides gras trans sur wikipedia
article assez complet sur les acides gras trans et les moyens de les remplacer

Un reportage de France 2 (envoyé spécial) sur ces matières grasses. ( A voir absolument)

Intro

1ere partie

2de partie

3eme partie

4eme partie

.