Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Advertisements
Search Search
Star Wars: The Rise of Skywalker (2019)
You have to be logged to rate this movie
Genre:
SF / Fantastic Action Adventure
Runtime: 142 min
Released on:
2019-12-18 (France)
2019-12-16 (USA)
Directed by J.J. Abrams
The surviving Resistance faces the First Order once again as the journey of Rey, Finn and Poe Dameron continues. With the power and knowledge of generations behind them, the final battle begins.
Live From The Red Carpet Of Star Wars: The Rise of Skywalker
Star Wars: The Rise Of Skywalker Amazon Special Look
Display more videos 
Casting:
General Leia Organa:
Luke Skywalker:
Kylo Ren:
Finn:
+
Suite du casting
  Bottom of the page Bottom of the page
Discussion (SPOILERS!):
Pages: 123
Original Post # 4295590, posted at 09:36 on 2019-12-21  
+0.20
Rating:
Avatar
Pliskin
C'est bien, y a de la cohérence sur cette trilogie : chaque film crache sur les précédents.

--
Let go your earthly tether. Enter the Void. Empty and become wind.
Post # 4295593, posted at 11:35 on 2019-12-21  
+0.23
Rating:
Avatar
tenia
Pliskin a dit
le 21/12/2019 à 09:36
:

C'est bien, y a de la cohérence sur cette trilogie : chaque film crache sur les précédents.
C'est. Très. Exactement. Ca.
Et RoS ne s'en cache absolument pas. On dirait que c'était un pari de combien de doigts d'honneur à TLJ le film pourrait contenir.
Le résultat est presque malaisant par moments tant on dirait que chaque suite se sent profondément en compétition avec le film précédent. Or, ici, couplé avec la grandiose impression d'un scénario écrit à la va-comme-les-fans-te-poussent, ça finit par n'avoir plus grand sens tout en réussissant pourtant à rester prévisible de bout en bout.
Logique en même temps puisque l'autre cohérence de ces 3 films est de n'avoir jamais su se démarquer de la trilogie originale : TFA repompait A New Hope, TLJ Empire Stikes Back, et RoS repompe donc (parfois plus qu'ostensiblement) les mécaniques de Return of the Jedi.
Mais à vouloir tout faire en même temps, le film ne prend jamais le temps de poser quoique ce soit et file à la vitesse d'un script bourré jusqu'à l'indigestion, comme s'il avait été écrit par un gamin hyperactif de 6 ans sous MDMA et à qui on avait promis que toutes ses idées finiraient dans le film. De fait, le film s'avère complètement hâché, comme si toutes les transitions (y compris dans le montage) avaient été biffées pour des questions de temps imparti. Dès le déroulé introductif, on comprend que le film n'aura jamais le temps de développer quoique ce soit.
Si le résultat est toujours largement meilleur que l'ennui profond généré par le statisme non-sensique de TLJ et la connerie artificielle sous-tendant toute sa (très longue) durée, et que c'est globalement pas trop mal fichu dans le sens "vu la vitesse à laquelle ça file, on en a pour son argent", faut quand même composer avec une demie-tonne de défauts plus ou moins très problématiques, du retour de Palpatine sorti de mon cul à l'intégration nanardesque de Carrie Fisher à l'écran. Heureusement, les acteurs font comme ils peuvent avec ce qu'on leur donne, et Driver confirme probablement qu'il est celui qui s'en sort le mieux, tant au niveau de son personnage que de son jeu d'acteur.
Le 3e film ne fait finalement que démontrer la vacuité générale du projet, mais aussi l'absence certaine d'une vision d'ensemble en amont du projet ayant eu raison de toute cohésion d'ensemble. Comme Suicide Squad pour des raisons assez différentes, RoS tiendra probablement à terme du pur cas d'école industriel, où comment un produit cinématographique a fini par plier sous le poids d'un cahier des charges ayant phagocyté l'écran.
5/10

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
Post # 4295595, posted at 12:20 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 21/12/2019 à 11:35
:

Si le résultat est toujours largement meilleur que l'ennui profond généré par le statisme non-sensique de TLJ et la connerie artificielle sous-tendant toute sa (très longue) durée
Non, toujours pas.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
*édité à 12:21 le 21/12/2019
Post # 4295596, posted at 12:36 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
homerta
Je me suis endormi trois fois donc j’ai pas tout bien suivi, d’un episode a l’autre ils ont des nouveaux pouvoirs en plus, je suis perdu. Mais j’ai capté qu’en fait elle était tombé amoureuse du méchant pour pouvoir battre son père. Je crois que les mecs ont juste voulu faire leur version star wars de l’émancipation d’une adolescente, d’ou le palpatine sorti de ton cul

Post # 4295597, posted at 13:17 on 2019-12-21  
+0.23
Rating:
Avatar
homereb
Très déçu. J’avais tout de même un espoir que ce soit pas trop mal mais c’est une catastrophe.
Mention spéciale au bisous LGBT de la fin qui tombe comme un cheveu SJW sur la soupe.
Quitte à dire merde à l’épisode précédent, je suis persuadé qu’il y avait mieux à faire. Je trouve même le truc paradoxal parce que les scènes d’action du précédent étaient bien meilleures. Là on a un script merdique, de l’action merdique ... rien
Moi j’aime Star Wars. J’ai le secret espoir que celui ci se crashe si violemment (solo style) que Disney se retrouve contraint de filer les prochains à un mec qui a une vision du truc. A la limite, peu importe laquelle, mais qu’elle soit cohérente.

--
I am Ripper... Tearer... Slasher... I am the Teeth in the Darkness, the Talons in the Night. Mine is Strength... and Lust... and Power! I AM BEOWULF!
Post # 4295598, posted at 13:29 on 2019-12-21  
+0.97
Rating:
Avatar
Batefer
homereb a dit
le 21/12/2019 à 13:17
:

Moi j’aime Star Wars. J’ai le secret espoir que celui ci se crashe si violemment (solo style) que Disney se retrouve contraint de filer les prochains à un mec qui a une vision du truc. A la limite, peu importe laquelle, mais qu’elle soit cohérente.
Aux dernières nouvelles il est toujours prévu que Johnson fasse sa trilogie, ce qui est étonnant au vu du succès en demi-teinte de son épisode, du backlash des "fans", et du révisionnisme envers son film avec celui-là, mais s'il revient effectivement ça ne peut être que bénéfique à l'univers.
Tout de même, l'absence totale de plan d'ensemble pour les trois films qui a été révélée au moment de la sortie de TLJ est la preuve d'un amateurisme absolument hallucinant pour une telle franchise. On peut dire ce qu'on veut de Marvel, et penser ce qu'on veut du MCU, mais ils ont quand même assuré une continuité qui tient à peu près la route sur plus de 20 films, et là les pontes de SW sont incapables de le faire sur seulement trois. Quelle bande de branquignols.

--
je parles pas au cons sa les instruits
Post # 4295600, posted at 13:42 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
Baje
Batefer a dit
le 21/12/2019 à 13:29
:

Aux dernières nouvelles il est toujours prévu que Johnson fasse sa trilogie, ce qui est étonnant au vu du succès en demi-teinte de son épisode, du backlash des "fans", et du révisionnisme envers son film avec celui-là, mais s'il revient effectivement ça ne peut être que bénéfique à l'univers.
Comment ? Son film était à chier.
Cet univers n'a plus que ça. Un univers. Et cette trilogie va laisser une trace indélébile. Disney est incapable de faire autrement qu'en voulant des Yes-Man. Sauf que c'est pas ultra codifié comme du Marvel. Avec un boss qui chie sur ses subordonnés mais qui est au moins compétent.
Le seul espoir de cette franchise qui n'a rien eu depuis 35 ans c'est de prendre des mecs avec leurs visions et de leur laisser faire ce qu'ils veulent. Et de balancer JJ dans le vide.
Et j'ai pas encore vu le film. Je sens que je vais me marrer. laugh2
Qu'ils la ferment, qu'ils filent une trilogie et les mains libres à GE et ils feront sans doute un succès, au moins critique. La seule fois où j'ai eu l'impression de voir un Star Wars qui n'était pas déjà sortie à ma naissance.
En plus de ça ces grosses merdes sont incapables de conserver leur propre patrimoine. Les SW dispo sur leur streaming pourri sont encore des versions modifiées et la blague sur le DV montre que Disney se fout littéralement du public.

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
*édité à 13:43 le 21/12/2019
Post # 4295602, posted at 14:02 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
homereb
Batefer a dit
le 21/12/2019 à 13:29
:

Tout de même, l'absence totale de plan d'ensemble pour les trois films qui a été révélée au moment de la sortie de TLJ est la preuve d'un amateurisme absolument hallucinant pour une telle franchise. On peut dire ce qu'on veut de Marvel, et penser ce qu'on veut du MCU, mais ils ont quand même assuré une continuité qui tient à peu près la route sur plus de 20 films, et là les pontes de SW sont incapables de le faire sur seulement trois. Quelle bande de branquignols.
Oui, c'est vraiment incompréhensible, même d'un point de vue business. A priori Kathleen Kennedy aura pas le final cut et la main sur ce qui va suivre, espérons qu'on assistera à une renaissance.

--
I am Ripper... Tearer... Slasher... I am the Teeth in the Darkness, the Talons in the Night. Mine is Strength... and Lust... and Power! I AM BEOWULF!
Post # 4295604, posted at 14:23 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
Batefer
Baje a dit
le 21/12/2019 à 13:42
:

Comment ? Son film était à chier.
Mais un net progrès par rapport au précédent, ce qui n'est pas rien.

--
je parles pas au cons sa les instruits
Post # 4295605, posted at 15:28 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
Pliskin
Baje a dit
le 21/12/2019 à 13:42
:

Comment ? Son film était à chier.
Je préfère trois films à chier mais cohérents dans l'ensemble, que trois films passables qui se chient mutuellement dessus.
Et TLJ n'était à chier que parce qu'il détonnait avec le reste de la trilogie et la rendait caduque. Trois films comme TLJ, ça pourrait être très bien.

--
Let go your earthly tether. Enter the Void. Empty and become wind.
Post # 4295607, posted at 16:12 on 2019-12-21  
+0.23
Rating:
Avatar
Baje
Batefer a dit
le 21/12/2019 à 14:23
:

Mais un net progrès par rapport au précédent, ce qui n'est pas rien.
Le précédent est une purge aussi. On passe d'une purge à une purge. Si ça s'appelle pas Star Wars, c'est encore pire.
Je pense que le niveau d'attente est tellement faible pour les fans que tu leur mets un sabre laser, ça passe.
Ya que Rogue One qui passe en plus de 30 ans et c'est même pas dans les trilogies... D'où mon idée de filer à ce mec 800 millions pour faire une trilogie et le laisser faire ce qu'il faut.

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
Post # 4295608, posted at 16:56 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
tenia
Ca fait depuis mercredi que tu réponds comme ça, te sens pas géné à l'idée d'être un peu plus argumentatif dans ta réponse, hein, promis, je le prendrai pas mal.
Baje a dit
le 21/12/2019 à 16:12
:

Le précédent est une purge aussi. On passe d'une purge à une purge. Si ça s'appelle pas Star Wars, c'est encore pire.
Au-delà de l'appréciation individuelle des films (je trouve perso que TLJ est de loin le pire des 3, enquillant les mauvaises décisions les unes après les autres, pour accoucher d'un film faisant littéralement un quasi sur-place, sans en plus jamais réussir à cramer l'héritage comme il prétend le faire), ce n'est pas tant purge après purge que l'impression que chaque suite semble principalement mue par la volonté profonde de cracher sur le précédent. On dirait que le 8 est en confrontation directe avec le7, et rebelote pour le 9 avec le 8. Sauf que pendant ce temps, bye bye la cohérence générale.
Ce qui est fou, c'est qu'on peut se demander qui, au-dessus de tout ça, a bien pu laisser le navire dériver à ce point. Comment on a pu laisser Johnson pisser à la raie du 7e épisode, et qui a ensuite décidé que c'était OK de laisser Abrams lui rendre la pareille avec l'épisode 9 (et laisser aussi à peu près toute l'équipe du 9e film cracher de façon promo sur le film précédent) ?
On dirait que les 3 films évoluent dans des franchises concurrentes qui ne peuvent pas se blairer.
Pliskin a dit
le 21/12/2019 à 15:28
:
Et TLJ n'était à chier que parce qu'il détonnait avec le reste de la trilogie et la rendait caduque.
Il me semble que j'avais détaillé à l'époque la demie-tonne de problèmes émaillant concrètement TLJ, bien au-delà de toute aspect lié à la franchise et le respect ou non de l'univers. Rien que sa mécanique narrative est basée sur une ficelle grosse comme Endor, tout ça pour accoucher 1h30 plus tard d'un retour à la case départ absolument hilarant d'inutilité (surtout que, incohérence oblige, ce n'est pas comme si les personnages allaient réellement évoluer grâce à leurs péripéties).
Pliskin a dit
le 21/12/2019 à 15:28
:
Trois films comme TLJ, ça pourrait être très bien.
Thématiquement parlant, oui. C'était tout à fait possible. En tant que tel, les ambitions de dynamitage de TLJ aurait d'ailleurs probablement parfaitement sied à un final de cycle. Le problème, comme je le dis au-dessus, c'est que TLJ avait aussi et surtout de gros problèmes d'écriture générale, notamment dans le suivi de ses propres intrigues et de ses propres personnages, ainsi qu'une prévisibilité assez folle.
Et une poignée d'intégrations numériques absolument foireuses.

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
*édité à 17:00 le 21/12/2019
Post # 4295610, posted at 17:38 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 21/12/2019 à 16:56
:

Ca fait depuis mercredi que tu réponds comme ça, te sens pas géné à l'idée d'être un peu plus argumentatif dans ta réponse, hein, promis, je le prendrai pas mal.
Ça fait deux ans que je dis tout le bien que je pense de TLJ, tu ne le découvres pas aujourd'hui. Et je ne comprends pas comment cet épisode 9, quasiment le pire épisode de toute la saga pour moi (en tant que film indépendant, ça ne l'est pas, mais en tant qu'épisode de série SW, c'est probablement le pire épisode tant il est débile, incohérent, et ridicule) pourrait être meilleur que l'épisode 8. Tout ce que je reproche au 8, c'est sa partie Finn / Rose. Sinon, c'est très bien, et c'est des années lumière au dessus de cette insulte qu'est l'épisode 9.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4295611, posted at 17:52 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 21/12/2019 à 16:56
:

Au-delà de l'appréciation individuelle des films (je trouve perso que TLJ est de loin le pire des 3, enquillant les mauvaises décisions les unes après les autres, pour accoucher d'un film faisant littéralement un quasi sur-place, sans en plus jamais réussir à cramer l'héritage comme il prétend le faire), ce n'est pas tant purge après purge que l'impression que chaque suite semble principalement mue par la volonté profonde de cracher sur le précédent. On dirait que le 8 est en confrontation directe avec le7, et rebelote pour le 9 avec le 8. Sauf que pendant ce temps, bye bye la cohérence générale.
Le 8 n'est pas du tout en concurrence avec le 7. Le 8 apparait en concurrence avec le 7 à cause du retour de JJ sur cet épisode 9 qui chie sur le 8. Autrement, personne ne disait il y a deux ans que le 8 était en concurrence avec le 7.
C'est vrai que beaucoup ont été surpris, voire frustrés, par la mort de Snoke et par le fait que Rey n'aie pas de parents, mais ce n'est pas incohérent avec le 7. C'est juste une évolution. Et comme dit Kylo Ren dedans, "il est temps de laisser les vieilles choses mourir".
Le gros souci de cette trilogie devient alors JJ. Il n'a pas supporté qu'on casse ses jouets chéris : Snoke, remplacé ici par Palpatine et devenu une sorte de simple création-clone-wtf de Palpatine et qui avait tout de même bizarrement les plus grands pouvoirs de la galaxie. Les parents de Rey, finalement pas de simple ferrailleurs, et si vous aviez pensé que ça, c'était insultant, alors attendez de voir qui sont ses parents là. Et le casque de Ren, réparé comme par magie parce que JJ n'aime pas qu'on casse ses jouets.
Voilà le gros problème de cette saga. C'est cet épisode 9 qui détruit les deux épisodes précédents. L'épisode 7 est certes un remake quasi plan par plan, ce n'est pas un mauvais film et encore moins un mauvais SW. L'épisode 8 contient d'excellentes choses lorsqu'on s'éloigne de Finn et Rose. Mais JJ, au lieu de faire une suite à l'épisode 8, décide de faire une suite à l'épisode 7 en annulant presque entièrement l'épisode 8,
J'INTERROMPS CE PARAGRAPHE POUR Y INSERER A LA TRUELLE UN BISOU LESBIEN EN GROS PLAN
, tout en faisant un remake de l'épisode 6.
Je pense même que ce tâcheron de Treverrow aurait fait mieux.
Il n'y a pas la moindre chose qui va dans cet épisode. L'action est dégueulasse, c'est inutile de les faire s'entrainer pendant des mois si on ne voit que leurs sourcils lorsqu'ils se battent au sabre laser. C'est mal monté. Il se passe 10000 trucs et on s'emmerde quand même. Ça ne s'arrête jamais, ça ne respire jamais. Le scénario est ridicule dés la toute première phrase du texte, Les morts sont vivants !, nique tes morts film, le caca nerveux de Rey pendant 2h30 est aussi insupportable qu'incroyable.
Au final, tu as raison sur une chose, c'est aussi quelque chose que j'ai beaucoup dit depuis 4 jours : la seule et unique véritable réussite de cette trilogie, a posteriori, est Kylo Ren. Le traitement de son personnage de bout en bout, son évolution, son interprétation. Mais là encore, cet épisode 9 se foire. Au lieu que l'ascension de Skywalker soit logiquement celle de Kylo Ren vers le côté lumineux de la Force, c'est celui de Rey qui se greffe à une famille dans laquelle il ne reste plus la moindre personne pour devenir la dernière Skywalker, tout en s'imaginant que ses parents sont frère et soeur. Nique tes morts, film.
Donc non, tu peux continuer tant que tu veux de dire que le 8 est le pire épisode de la saga, je continuerai à te dire que 'non'. Tout le monde a craché sur le 7 qui était un remake et qui ne prenait aucun risque, puis on crache sur le 8 pour les raisons inverses. Faut accorder vos violons. Et même sans parler de ça, c'est un film beaucoup plus beau, avec son lot de plans et de scènes fortes auxquels il est impossible de résister : la destruction de la flotte, le combat dans la salle rouge, le combat Luke - Kylo Ren. Contrairement au 9 où strictement rien d'autre qu'Adam Driver n'est sauvable.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
*édité à 17:53 le 21/12/2019
Post # 4295613, posted at 18:04 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
tenia
FP Unchained a dit
le 21/12/2019 à 17:52
:

Le 8 n'est pas du tout en concurrence avec le 7. Autrement, personne ne disait il y a deux ans que le 8 était en concurrence avec le 7.
Alors que le fait de prendre le contre-pied du 7e épisode a fréquemment été pointé comme une force très spécifique de TLJ. Faudrait savoir.
FP Unchained a dit
le 21/12/2019 à 17:52
:

C'est vrai que beaucoup ont été surpris, voire frustrés, par la mort de Snoke et par le fait que Rey n'aie pas de parents, mais ce n'est pas incohérent avec le 7. C'est juste une évolution. Et comme dit Kylo Ren dedans, "il est temps de laisser les vieilles choses mourir".
Et le comportement de Luke, notamment, qui n'est pas tant problématique qu'il sort de nulle part. Le gros problème est là : ces choix pourraient fonctionner mais ils manquent d'une charnière. Comment on peut enchaîner TFA qui fait dans la resucée pure et dure, et juste ensuite, TLJ qui fout le feu à tout l'héritage ?
Surtout qu'en fait, comme je le disais à l'époque, pendant que le film faisait dire à Kylo "il est temps de laisser les vieilles choses mourir", Luke sert de Yoda, Rey de Luke, les Porgs d'Ewoks, et Poe de Han Solo, tandis que le film terminait sur une note certes d'espoir mais relativement sombre... comme ESB.
Mais à nouveau, honnêtement : osef. TLJ pour moi, ce n'est pas tant un mauvais SW ou un SW trop différent. C'est un mauvais film, un mauvais scénario, des incohérences internes en pagaille et une intrigue de pacotille, artificielle et mécanique et dont les ressorts ne sont pas fondamentalement meilleurs que ceux de RoS. Les soucis de cohérence dans la trilogie s'y ajoutent, mais bien avant cela, j'ai des tas de problèmes de fond purement cinématographiques et narratifs n'ayant rien à voir avec le respect de l'univers, du film qui précède etc.
Quant au baiser lesbien de RoS, je reste incompréhensif face à la capacité de certains de bugger là dessus tant c'est résolument insignifiant. Mais bref.
Cela étant, si je te demandais de développer, c'est parce que ton "non" ne me disait pas si t'étais en désaccord ou non avec moi sur le 9e film.
FP Unchained a dit
le 21/12/2019 à 17:52
:

Tout le monde a craché sur le 7 qui était un remake et qui ne prenait aucun risque, puis on crache sur le 8 pour les raisons inverses. Faut accorder vos violons. Et même sans parler de ça, c'est un film beaucoup plus beau, avec son lot de plans et de scènes fortes auxquels il est impossible de résister : la destruction de la flotte, le combat dans la salle rouge, le combat Luke - Kylo Ren. Contrairement au 9 où strictement rien d'autre qu'Adam Driver n'est sauvable.
Ah bah non. Moi je trouvais le 7 un honnête divertissement, le 8 un film clairement pas au niveau de ses ambitions, et le 9 la démonstration qu'en fait, tout s'explique probablement par une absence totale de vision d'ensemble.
Par contre, oui, au-delà de ses quelques CGI pas toujours glorieux, le Johnson recèle de cadres absolument splendides (je te rejoins sur tes exemples, mais les tous premiers plans sur Crait sont splendides aussi, avec Leia le visage à moitié caché par son col, par ex). Abrams ne prenant / n'ayant pas le temps de se poser, le 9e film est incapable d'en pondre plus que, je ne sais pas, disons 3 en étant large.

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
*édité à 18:12 le 21/12/2019
Post # 4295614, posted at 18:09 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 21/12/2019 à 18:04
:

Cela étant, si je te demandais de développer, c'est parce que ton "non" ne me disait pas si t'étais en désaccord ou non avec moi sur le 9e film.
Sorry.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4295615, posted at 18:10 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 21/12/2019 à 18:04
:

Quant au baiser lesbien dont on se contre-fout totalement, je reste incompréhensif face à la capacité de certains de bugger là dessus. Mais bref.
Non. On s'en fout pas. Tout comme on s'en fout pas de la scène girl power de Endgame (d'ailleurs, très drôle de voir les énormes similitudes entre la fin de Endgame et la fin de SW9). Ce n'est rien d'autre que de la discrimination positive.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4295616, posted at 18:18 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
tenia
FP Unchained a dit
le 21/12/2019 à 18:10
:

Non. On s'en fout pas. Tout comme on s'en fout pas de la scène girl power de Endgame (d'ailleurs, très drôle de voir les énormes similitudes entre la fin de Endgame et la fin de SW9). Ce n'est rien d'autre que de la discrimination positive.
Je vais rebondir là dessus parce que le problème est plus large : beaucoup ont jasé sur la scène de girl power d'Endgame, mais la scène du gay dans la thérapie de groupe aussi, voire plus encore. Si je comprends qu'on puisse être géné par l'insertion au chausse-pied d'une diversité des personnages, comprends aussi qu'on puisse trouver certaines réactions sur ces éléments concrètement insignifiants comme relevant potentiellement plutôt du réflexe néarderthalien.
Les fins de SW ont toujours eu des scènes de liesse avec des gens voire des aliens se prenant dans les bras, et parfois des couples s'embrassant. Dans SW9, y a bien un ancien hobbit qui fait un câlin à un alien limace et tout le monde s'en fout. Par contre, c'est le bisou lesbien qui dure 4 fois moins longtemps, mon dieu.
Ca ne m'empêche pas d'être relativement ambivalent sur le fait que oui, ça reste de la discrimination positive gentiment neuneu.
Sauf que ça me passe des lieues au-dessus de la tête, contrairement à d'autres pour qui rien qu'un micro bisou lesbien de 2 secondes, c'est déjà trop.

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
*édité à 18:22 le 21/12/2019
Post # 4295619, posted at 18:33 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 21/12/2019 à 18:18
:

Je vais rebondir là dessus parce que le problème est plus large : beaucoup ont jasé sur la scène de girl power d'Endgame, mais la scène du gay dans la thérapie de groupe aussi, voire plus encore. Si je comprends qu'on puisse être géné par l'insertion au chausse-pied d'une diversité des personnages, comprends aussi qu'on puisse trouver certaines réactions sur ces éléments concrètement insignifiants comme relevant potentiellement plutôt du réflexe néarderthalien.
Bien évidemment, mais ce n'est pas notre cas.
tenia a dit
le 21/12/2019 à 18:18
:

Ca ne m'empêche pas d'être relativement ambivalent sur le fait que oui, ça reste de la discrimination positive gentiment neuneu.
Sauf que ça me passe des lieues au-dessus de la tête, contrairement à d'autres pour qui rien qu'un micro bisou lesbien de 2 secondes, c'est déjà trop.
Non. Ce n'est pas déjà trop. C'est l'accumulation de tout ce que fait Disney depuis plusieurs années dans ses Disney, ses Pixar, ses Marvel, et maintenant SW, qui fait que même ce plan ridiculement court - qui n'a pourtant pas été suffisant (vu qu'il était censé l'être, de leur point de vue) puisque des associations LGBTQ se plaignent du manque de représentation de LGBTQ dans cette saga - est de trop.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4295620, posted at 18:47 on 2019-12-21  
Rating:
Avatar
tenia
On est d'accord sur le fait qu'il vaut mieux espérer qu'ils ne pensent pas avoir fait le boulot rien qu'avec ça.

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
Pages: 123
 Top of the page  Top of the page
Talk about the movie:
Anonymous posting has been disabled. Please login first before attempting to post: Login

This page has been seen 835 times since the 2016-01-28
Last update of this page on 2020-03-15 at 16:30
.