Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Connect with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Advertisements
Search Search
Green Book (2018)
You have to be logged to rate this movie
Genre:
Drama Comedy / Sitcom
Runtime: 130 min
Released on:
2019-01-23 (France)
2019-03-12 (USA)
Directed by Peter Farrelly
Tony Lip, a bouncer in 1962, is hired to drive pianist Don Shirley on a tour through the Deep South in the days when African Americans, forced to find alternate accommodations and services due to segregation laws below the Mason-Dixon Line, relied on a guide called The Negro Motorist Green Book.
Green Book - Official Trailer [HD]
Casting:
Frank "Tony Lip" Vallelonga:
Don Shirley:
Dolores Vallelonga:
George:
+
Suite du casting
  Bottom of the page Bottom of the page
Discussion (SPOILERS!):
Pages: 1
Original Post # 4282429, posted at 14:45 on 2019-01-25  
-0.20
Rating:
Avatar
FP Unchained
Aussi hilarant dans l'écriture de la relation des deux personnages que grossier et ridicule dans la représentation du racisme. Même la performance hallucinante et géniale de Viggo Mortensen ne fait pas oublier le ridicule du reste, digne d'un téléfilm de Noël sur M6.
Peter Farrelly sait faire rire, on le savait. Mais pour le reste, au secours.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4282734, posted at 20:36 on 2019-02-01  
+1.19
Rating:
Avatar
Batefer
J'ai trouvé le film charmant et drôle, avec deux interprètes de très grande qualité.
Alors non, ça n'est pas un brûlot antiraciste façon Dans la chaleur de la nuit ou Mississipi Burning, mais le film ne vend pas autre chose qu'un divertissement parfaitement appréciable pour ce qu'il est.
Traiter un sujet grave sur un ton léger n'est pas nouveau, le film le fait bien sans pour autant, il me semble, tomber dans la complaisance ou édulcorer le contexte. Aucun des deux personnages principaux n'est un militant pour la cause des Noirs ou ne vit dans un État sudiste, le film s'articule intégralement selon leurs points de vue respectifs, il est assez logique de ne pas plonger complètement dans le quotidien d'une ségrégation qu'ils ne vivent pas mais dont ils ne font qu'apercevoir des bribes au gré de leur voyage. Et puisqu'ils sont constamment sur la route, aucun problème ne durera bien longtemps. Mais le contexte est bien là.
Il y a sans doute quelques facilités, et a priori quelques compromis suspects avec la véritable histoire, mais ce serait vraiment dommage de bouder son plaisir devant un résultat aussi plaisant.

--
je parles pas au cons sa les instruits
Post # 4283153, posted at 14:36 on 2019-02-07  
Rating:
Avatar
tenia
Ce que j'en ai lu me donne l'impression d'un machin assez médiocre que le Honest Poster semble parfaitement résumer, une sorte d'anti Get Out dont le noir servirait au blanc d'aide à la maturité comme tous ces films dont le principal personnage féminin ne sert que de marche-pied au personnage masculin qui grandit grâce à elle, tout ça pour que les blancs déjà plutôt convaincus que bon, le racisme, c'est quand même top, puisse en reprendre une louchée.
Et je dis ça, j'aime beaucoup Driving Miss Daisy, mais il n'empêche que Miss Daisy a toujours été un film relativement limité sur le sujet.

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
Post # 4284208, posted at 13:34 on 2019-02-25  
Rating:
Avatar
FP Unchained
Visiblement, Spike Lee (et tout un tas d'autres personnes, j'ai découvert dans le même temps) est d'accord avec moi sur le ridicule du film et de sa représentation du racisme.
Lorsque le film a été sacré meilleur film cette nuit aux Oscars, sonnant par la même occasion le glas symbolique de cette cérémonie, il a tenté de quitter la salle après avoir vivement montré son mécontentement.
Il a été retenu aux portes du Dolby Theatre et il était de retour à sa place avant la fin des discours.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4284224, posted at 19:25 on 2019-02-25  
Rating:
Avatar
Baje
Si Spike Lee avait eu même un mot d'arguments on aurait pu discuter. Le film a jamais rien prétendu mais bon.
Mais non, il préfère faire des phrases pour des théories du complot ou pour l'appel au lynchage.

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
Post # 4284346, posted at 20:16 on 2019-02-27  
Rating:
Avatar
tenia
Baje a dit
le 25/02/2019 à 19:25
:

Le film a jamais rien prétendu mais bon.
Il me semble que Farrelly et le fils Vallelonga n'ont pas été avares durant sa promo sur l'aspect "tout est vrai" ainsi que "on voulait vraiment représenter le vrai racisme réel de la réalité vraie de l'époque".

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
*édité à 20:18 le 27/02/2019
Post # 4284351, posted at 00:07 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
Baje
tenia a dit
le 27/02/2019 à 20:16
:

Il me semble que Farrelly et le fils Vallelonga n'ont pas été avares durant sa promo sur l'aspect "tout est vrai" ainsi que "on voulait vraiment représenter le vrai racisme réel de la réalité vraie de l'époque".
Tu as vu le film depuis le "j'en ai lu" ou ?
J'ai pas parlé de la promo, sinon on analyse la promo. Je me suis jamais même posé la question de savoir si c'était une histoire vrai de vrai. Le film est bon et se prétends jamais un brûlot anti racisme ou il essaye de démontrer quoi que ce soit. Oui, ya le malaise du black sur son époque et sur sa sexualité (une deuble) mais ça va pas plus loin, c'est un élément de l'histoire mais j'ai jamais vu le blanc comme son sauveur ou comme un mec supérieur. Tout juste a t-il plus de pouvoir lié à son statut mais ce pouvoir lui vient du black au final. Je dirais même que le black lui en montre plus que l'inverse est ils se rendent les choses. Bref...
Bref, tout le contraire de spike lee en fait. Avant de vouloir faire un brûlot contre quelque chose, ils ont d'abord fait un film. Il devrait en prendre de la graine. Ca m'étonne pas qu'il n'aime pas d'ailleurs. Même surpris que son BlacKkKlansman soit de lui.

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
Post # 4284360, posted at 02:13 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
FP Unchained
Baje a dit
le 28/02/2019 à 00:07
:

Bref, tout le contraire de spike lee en fait. Avant de vouloir faire un brûlot contre quelque chose, ils ont d'abord fait un film. Il devrait en prendre de la graine. Ca m'étonne pas qu'il n'aime pas d'ailleurs. Même surpris que son BlacKkKlansman soit de lui.
J'allais justement te dire de regarder BlacKkKlansman avant de finir ton message laugh2

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4284363, posted at 07:37 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
tenia
Baje a dit
le 28/02/2019 à 00:07
:

Tu as vu le film depuis le "j'en ai lu" ou ?
Bientôt mais non, pas encore.
Baje a dit
le 28/02/2019 à 00:07
:

Je dirais même que le black lui en montre plus que l'inverse est ils se rendent les choses. Bref...
C'est précisément un des points reproché au film, celui qui fait que le racisme est montré à travers le personnage blanc qui est heureusement là pour apprendre au noir à être noir en lui apprenant à bouffer du poulet frit.
Accessoirement et plus concrètement, ce qui est reproché au film est de faire de Shelley un Manic Pixie Black, qui ne sert en fait que de faire-valoir au blanc, sous couvert de pointer le racisme de l'époque.
Le glissement sur Spike Lee à travers une comparaison "il a qu'à pas faire ds brûlots déjà" est un argument à la noix, l'équivalent du "tu peux pas juger, t'as jamais réalisé de film". Spike Lee peut parfaitement ne pas aimer le film en tant que personne (ce qui semble être le cas), et pas juste en tant que réalisateur.
Des tas de critiques US n'ont pas aimé le film ET n'ont jamais réalisé quoique ce soit, même pas un brûlot.

--
"To be is to do"-Socrate; "To do is to be"-Sartre; "Do Be Do Be Do"-Sinatra;
Yippie ki yai, coffeemaker !
*édité à 07:42 le 28/02/2019
Post # 4284372, posted at 13:45 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
FP Unchained
tenia a dit
le 28/02/2019 à 07:37
:

Le glissement sur Spike Lee à travers une comparaison "il a qu'à pas faire ds brûlots déjà" est un argument à la noix, l'équivalent du "tu peux pas juger, t'as jamais réalisé de film". Spike Lee peut parfaitement ne pas aimer le film en tant que personne (ce qui semble être le cas), et pas juste en tant que réalisateur.
Des tas de critiques US n'ont pas aimé le film ET n'ont jamais réalisé quoique ce soit, même pas un brûlot.
Oui, enfin, bon... Bien qu'étant d'accord sur toi sur quasiment tout, on connait tous la principale raison pour laquelle il n'a pas aimé le film.
Pour un mec aussi prétentieux et énervé que lui, perdre l'Oscar du Meilleur Film face à cette comédie balourde a dû l'achever. D'autant que son BKkK est de très loin son meilleur film depuis 2002.
Mais bon, qu'est-ce qu'on peut faire ? Ces Oscars, c'était la catégorie "César du public" x10000000.
Dans les nommés au meilleur film on a quand même un Marvel, un blockbuster ridicule se faisant passer pour un biopic, et cette comédie dont l'écriture - pourtant ici récompensée, looooool - est offensante pour qui que ce soit ayant plus de 2 de tens'.
Et quoiqu'on pense des autres nommés et de leur qualité, ça ne boxe pas dans la même catégorie. Dans n'importe quelle catégorie possible, d'ailleurs. Peut-être que je vais passer pour un snob, mais faut ouvrir les yeux.
Donc dans sa tête, il se dit que Vice est en train de se ramasser puisqu'il ne rafle absolument rien, que Roma ne peut pas gagner Meilleur Réal, Meilleur Film étranger, et Meilleur film, et qu'il ne lui reste plus que A star is Born et La Favorite comme adversaires probables. 10 euros qu'il se voyait déjà gagner et continuer son pamphlet sur les 400 ans du racisme. Ca a dû en effet un peu piquer de perdre contre ça.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4284376, posted at 15:18 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
Medieval
FP Unchained a dit
le 28/02/2019 à 13:45
:

Dans les nommés au meilleur film on a quand même un Marvel, un blockbuster ridicule se faisant passer pour un biopic, et cette comédie dont l'écriture - pourtant ici récompensée, looooool - est offensante pour qui que ce soit ayant plus de 2 de tens'.
Alerte ! Après le Point Godwin, le point Biopic de FP^^

--
"Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux, c'est son gouvernement."
Saint-Just
Post # 4284378, posted at 15:53 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
FP Unchained
Medieval a dit
le 28/02/2019 à 15:18
:

Alerte ! Après le Point Godwin, le point Biopic de FP^^
C'est quoi Bohemian Rhapsody ? :x

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4284417, posted at 19:43 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
Baje
tenia a dit
le 28/02/2019 à 07:37
:


Baje a dit
le 28/02/2019 à 00:07
:

Je dirais même que le black lui en montre plus que l'inverse est ils se rendent les choses. Bref...

C'est précisément un des points reproché au film, celui qui fait que le racisme est montré à travers le personnage blanc qui est heureusement là pour apprendre au noir à être noir en lui apprenant à bouffer du poulet frit.
Accessoirement et plus concrètement, ce qui est reproché au film est de faire de Shelley un Manic Pixie Black, qui ne sert en fait que de faire-valoir au blanc, sous couvert de pointer le racisme de l'époque.
Je vois pas où j'ai écrit ce que tu écrit. Donc ton justement sort de nulle part en fait. J'écris en fait justement tout le contraire.
Trop de justement et de fait.

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
*édité à 19:44 le 28/02/2019
Post # 4284420, posted at 19:49 on 2019-02-28  
Rating:
Avatar
Baje
tenia a dit
le 28/02/2019 à 07:37
:

Le glissement sur Spike Lee à travers une comparaison "il a qu'à pas faire ds brûlots déjà" est un argument à la noix, l'équivalent du "tu peux pas juger, t'as jamais réalisé de film". Spike Lee peut parfaitement ne pas aimer le film en tant que personne (ce qui semble être le cas), et pas juste en tant que réalisateur.
Des tas de critiques US n'ont pas aimé le film ET n'ont jamais réalisé quoique ce soit, même pas un brûlot.
Je parle de spike lee, pas des critiques US. Chacun peut ne pas aimer un film. Spike Lee il peut se la fermer. Oui, c'était une attaque personnelle, pas une critique des critiques qui n'aiment pas le film. Ce type racialise tout et il peut aller se faire foutre avec ses gestes à deux balles et ses théories du complot. Je l'aime pas, c'était ma façon de le dire.
Qu'on aime pas un film ...

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
*édité à 19:49 le 28/02/2019
Pages: 1
 Top of the page  Top of the page
Talk about the movie:
Anonymous posting has been disabled. Please login first before attempting to post: Login

This page has been seen 505 times since the 2018-12-06
Last update of this page on 2019-07-28 at 20:56
.