Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
AnTiX Life
don't read, it's boring
Avatar
RSS AnTiX
0.4538

Views 7243 times

on 13-01-30 at 08:09 pm
Birmanie - The noisy country

  Pages: 1  
+15.50
Published by AnTiX on 13-01-30 at 08:09 pm   -   Category : Sujets divers  -   Seen: 1700 times
Donc je suis parti en Birmanie 15j avec un pote. On avait pas de plan super précis, on savait juste qu'il y avait à priori 4 endroits "à voir" : Yangon, Lac Inle (+trek depuis Kalaw), Bagan, Mandalay. On avait rien réservé, on voulait se laisser la liberté de rester un jour ou deux par endroits, ou skip a place si on avait de mauvais retours.

Map de mon trip
 [x]



Yangon
On était à Bangkok qques jours avant (pour les visas entre autres, ils se font en 1 à 3j là bas). Et bon direct, ça a un peu rien à voir (à part qu'il fait affreusement chaud). Ça parait bien pauvre au premier coup d'oeil. Et puis ya le super concept du volant à droite, voiture à droite. La circulation est un foutoir sans nom. Y a pas grand-chose qui est respecté, y a pas vraiment de file ou quoi que soit. Si ça passe, c'est bon. Les mecs descendent des bus en plein milieu de la route et surtout ça klaxonne tout le temps. Et tout le temps, c'est tout le temps. C'est comme si tu donnais un klaxon à un gamin de 5 piges. Les mecs spamment, c'est assez infame. Après ils sont pas bien aidé, quand le mec veut doubler il voit rien, donc il klaxonne. Si vous avez trouvé Bangkok bruyant, Yangon c'est deux lvl au-dessus. Y a tjs de la circulation (avec klaxon) et les rues des quartiers populaires sont blindés de groupe électrogène (et ouaip parce qu'ils ont l'électricité par intermittence chez les pauvres). Du coup de Yangon, j'en ai un souvenir odorisé au pétrole et à la poussière (super mélange). Sinon comme partout en Asie du Sud-Est, je suppose, c'est blindé de marchand de rues. Tu manges sur des chaises en plastique style dinette pour 2€ au bord des voitures (bon le dernier jour on a trouvé une rue calme pour bouffer, c'était agréable).
Autre particularité de la Birmanie, c'est qu'à 21h tout ferme. Les rues se vident et y a plus grand-chose à faire. On a bien rencontré un birman de 50 piges qui nous a indiqué un bar où on pouvait aller un peu tard. Mais on a jamais pu rentrer, les mecs se méfiaient et quand on a dit qu'on voulait pas "gamble" mais juste boire, c'était fini. Too bad, j'aurais kiffé voir à quoi ça ressemblait. [x]

Shwedagon Pagoda
Si y a bien un truc à faire à Yangon, c'est la pagode Shwedagon. Le truc est immense, tout en or. C'est vraiment impressive d'être là-bas. On est resté bien 4h sur place à profiter. Tu te sens tellement tout petit face à ce truc, tu deviens humble face à une telle immensité. C'est un peu comme si tu étais connecté au ciel. Au bout d'1-2h, y a un moine qui nous a abordés pour nous donner des infos sur les détails de l'endroit. Il nous a montré les endroits de méditations, les endroits pour prier suivant son jour de naissance, les différentes histoires des buddha-tree, des bâtiments, des cloches (ils adorent les cloches) et surtout il nous a montré les emplacements pour voir briller les diamants. Tout en haut de la Stuppa, y a 3 ou 4 diamants et suivant où tu te places ça change de couleur (la nuit seulement évidemment). C'était vraiment cool et sympa de sa part.
 [x]
 [x]

J'en profite pour vous raconter un de nos fails (ya que ça qui vous intéresse de toute façon). Le lendemain avant de partir pour Kalaw, on avait toute la matinée de libre. On décide donc de prendre le Ferry pour traverser le fleuve et jeter un coup d'oeil à Dalah. C'est une ville super pauvre et l'une des plus touchés par le typhon de 2008, pas étonnant vu que ça fait un peu bidonville. Et là donc sur le Ferry, un mec nous aborde, il nous raconte qu'il est enseignant à Yangon, mais qu'il habite avec sa famille à Dalah. On lui demande un peu ce qu'il y a à voir, combien ça coûte le trikshaw (vélo avec sidecar) pour aller du port jusqu'au centre-ville. "500Kyats ~15min". Il nous conseille de pas aller au centre-ville et plutôt d'aller voir les alentours, la sorte de banlieue quoi. On arrive sur terre, il nous demande ce qu'on va faire, on lui dit qu'on va l'écouter et essayer de voir les alentours en trickshaw. Il nous conseille alors un gars "very good guide". Et en ni-une ni deux, on est parti pour la visite. Sauf que comme des débiles, on a pas demandé le tarif avant de monter (règle numéro un pour pas se faire enculer en transport). Il se trouve qu'un des deux mecs parle même pas anglais, mais on fait un tour plutôt cool. On s'amuse, on conduit à leur place, les habitants se marrent et nous prennent en photo. Et puis vient le moment de payer. "25k Kyats per personne". On a du négocier bien 30min pour s'en sortir avec 10k Kyats par tête. Les mecs essayaient de nous enculer sur tout. On a du faire 1h25 de vélo, le mec nous dit "more than 2 hour". WOKE. Bref, on aurait jms du payer plus de 5k par tête. Tant pis pour nous. Le tout était évidemment une combine bien montée et "l'enseignant" un rabatteur.

Maintenant destination Kalaw, on prend le bus (11h) avec une petite arrivée à 4h du matin.


Trek Kalaw to Lac Inle.
On avait réservé un trek depuis notre hôtel à Yangon, rendez-vous 8h30. Aïe. Après une courte nuit et une douche froide (ouais, ya pas tjs de l'eau chaude au Myanmar), on part en direction de l'agence. Sauf qu'une fois sur place une gentille petite fille nous dit que tous les guides sont déjà partis. Elle parle pas bien anglais, on lui dit qu'on a réservé, mais on comprend vite que c'est useless d'insister, c'est pas elle qui va nous conduire au Lac. On décide donc d'aller voir les autres agences de la ville (Kalaw est super réputé pour ses treks, donc y a pas mal d'agences, surtout vu sa taille). Un mec nous propose de pas faire le trek en 3j (il est trop tard et il a personne de dispo), mais de le faire en 2j. Le plan c'est de rattraper deux Autrichiens qui sont partis hier (le trajet de base fait un détour). Vu qu'on a pas envie de perdre une journée à Kalaw (même si la ville est vraiment sympa et "mignonne", on risque de rouiller). On accepte donc. Hop, on part sur deux scooters (avec conducteur) pour rattraper le groupe à un point où il devrait passer d'ici 1h. Les 3/4 des scooters étaient bien cools, le paysage change bcp de Yangon, c'est plein de montagne et de vallées. C'est joli.
 [x]

Arrivée sur place, on commence à attendre. Mais on sent bien que les deux conducteurs (qui parlent pas anglais) sont pas rassurés. 1h30 plus tard, on nous dit qu'ils sont déjà passés et qu'il va falloir les rattraper. On part à l'arrache avec un local (qui s’avérera être notre cuistot). C'est le pas de course, on a nos sacs de 20kg sur le dos, c'est pas la joie. Mais vu qu'on est des true sportifs, on carry. Notre guide improvisé parle pas anglais, mais il est bien marrant. Il nous apprend à parler son dialecte (le pao). Il attrape un petit serpent like a boss. Deux heures plus tard (il est 13h), on les a tjs pas rattrapé, un peu en panique. Il nous fait bouffer dans un monastère sur le chemin (la bouffe est gratuite là-bas). Et là putain, on était une putain d'attraction pour les locaux. À chaque bouchée de riz, y avait 5 Birmans de plus assis derrière moi à me regarder manger. C'était assez surréaliste. On finit par rattraper les Autrichiens un peu plus loin (où ils avaient une pause de prévue).
 [x]

Du coup, c'est le retour à la normale. Le guide parle anglais, mais est pas top. Il nous dit le nom des arbres ou autre bullshit, mais nous raconte pas grand-chose. Le soir par contre, il va être bcp plus fun. Il va se mettre des grands verres de whisky+bière (les deux seuls alcools qu'ils consomment là bas et ils hésitent pas à les mélanger). Vu qu'il fait 1m20 et 45kg, au bout d'une heure il est fin rond. Du coup, on s'est bien marré. Le lendemain, il me fera jouer au Sepak Takraw, donc je le kiffe. C'était pas un bon guide, mais un bon gars.
 [x]
 [x]


Lac Inle
Arrivée donc au Lac Inle. MaNGi m'avait prévenu que c'était pas forcément le top. Et je confirme, c'est un putain de nid à touriste. Et tu vois pas comment ça pourrait bien évoluer. L'est du lac est rempli de super hôtel de luxe à 200€ la nuit. Et Nyaungshwe (ville au nord du lac) est blindé de touristes. Pendant qu'on y était (la haute saison) devait bien avoir 40% de touristes dans la ville. On a fait un tour en bateau sur le lac, c'était cool et on a réussi à voir des trucs bien esseulés (un marché à 20min de marche, une fois qu'on descend de la pirogue, du coup 0 touriste). En fait, c'est un peu comme le trek, en soit y a des touristes, mais vu que c'est suffisamment grand, tu les vois pas trop.
Au bord du lac, ya la pagoda la plus sacrée du Shan State. Du coup, on se baladait tranquillement ds nos canaux quasi solo et d'un coup *pouf*, 25k personnes devant ta gueule, je sais pas cbien de pirogues, c'était assez ouf. Pas grand chose à dire de plus sur le lac, le lendemain on a fait un tour en vélo (on a évité les sources d'eaux chaudes qui sont blindé de touristes apparemment), c'était sympa sans plus.
 [x]

Le Taunggy Festival
Le truc de ouf qu'on a pu faire au Lac Inle. C'était de la pure luck. On avait bien compris qu'il y avait un festival à Taungguy (à 1h de Nyaungshwe). Les bus en direction du lac étaient blindés pour cette raison. On pensait pas forcément y aller. Mais une fois au Lac, tlm en parlait. On s'est un peu renseigné, ça nous disait bien et on voulait profiter de l'occas (ça durait 3j et on était sur place). On a eu la chatte de rencontrer d'autres foreigners un soir et pas mal était chaud pour y aller. On s'est tous donné rendez-vous le lendemain aprem pour se faire une soirée au Taungguy Festival. On a loué un pick-up à 15 et c'est parti.
Putain, on nous avait prévenus que c'était blindé, mais là c'était insane. Devait avoir 100k birmans (à vu d'oeil, c'était bien trois fois Gerland) pour p-e 200 touristes ? Bref, on a vu 0 blanc. On a perdu les autres super rapidement. Le principe du truc, c'est que des étudiants font décoller des montgolfières à la fierté de leur promo (ou de leur sponsor). Et la nuit, pour ajouter un peu de fun, ils ajoutent des feux d'artifice (ou des lampions) pour qu'une fois en l'air, ça fasse joli. Sauf que c'est fait à la mode Birmane, c'est à dire à l'arrache sans sécurité, ni rien. Les mecs ils montent leur montgolfière au milieu de la foule (je pouvais la toucher si je voulais), lancent le truc, là ça s'écarte, parce que parfois ça merde. Y a deux sortes de merde, soit la montgolfière décolle mal et du coup, les feux d'artifice partent qd même et c'est le bordel. Soit, le retardateur marche pas et les premiers feux partent direct. Donc c'est super dangereux aussi (mais moins). Tu te dis, c'est l'hallu total, on a dû voir décoller une bonne vingtaine de monglofière dont deux qui ont bien merdé. Je vous laisse les photos, c'est priceless.

EPIC IS EPIC
La première mongolfière qui décolle de nuit... (ya ma gueule sur la photo)
 [x]

 [x]
 [x]

Coucou, ça décolle pas...
 [x]
 [x]
 [x]
 [x]
 [x]
 [x]


Bon, on s'est bien marré. Le truc est une beuverie sans nom, je me suis fait offrir des bières par dizaine comme si j'avais des gros seins, tellement les Birmans étaient happy qu'on fasse la fête avec eux. Ya même des moines qui nous ont pris en photo quand on a fait la danse d'une des promos. Autre truc assez dingue, c'est que sur place y avait une sorte de fête foraine avec des grandes roues et autres manèges. Et en regardant d'un peu plus prêt, je voyais des mecs (une dizaine) escalader la grande roue et se pendre aux barres. En fait, c'est les putains d'employés du manège. Le truc a pas de moteur juste un axe. Et les mecs le font tourner (vite en plus) avec leur poids. C'était n'importe quoi xD.
A mon retour en France, je me suis renseigné un peu. Il se trouve que le soir où on y était, y a eu 6 morts. Mais c'était good ambi.

 [x]

Bagan
Après notre nuit mouvementée, on est rentré à 4h, ce qui te décale pas mal qd tu es habitué au rythme birman (dodo à 21-22h), on part en bus pour Bagan. De nouveau 10 putain d'heures, sauf que là c'était de jour. J'ai cru mourir, MAIS NON.
Je vais pas m'éterniser sur Bagan, ya 4000 fucking temple dans la zone. C'est juste ouf. Dès que tu prends de la hauteur, tu te rends compte de la chose. Chaque petit chemin fini par un temple. On a fait le tout en vélo, ce qui est plaisant, sauf que la zone est remplie d'arbre à épine. On a donc crevé 4 fois (deux fois chacun) ce qui nous a un peu niqué notre journée.
 [x]

Mandalay et ses alentours
La super good news, c'est qu'il y a que 6h de bus pour Mandalay. La super pas bonne news, c'est qu'on a pas trouvé d'hôtel. Parce que je vous ai pas encore dit, mais le tourisme a explosé au Myanmar. Bon on a croisé plus de touristes à Bangkok que pendant toute notre voyage au Myanmar, mais le truc c'est que les hôtels & co ont pas évolué. Et guess what, bah les prix ont doublé par rapport à ce qu'indiquait le lonely (juste pour les hôtels hein). On nous avait prévenus, donc fallait toujours réserver avant d'arriver sinon c'est la merde. Nos amis de Nyaungshwe se sont retrouvés pour la plupart au monastère (seul endroit où dormir). Mais à Mandalay, on a rien trouvé ds notre price-range. Du coup, on a jump direct à Pyin Oo Lwin. Une ville à 1h de Mandalay. On avait prévu d'aller là-bas pour prendre le train direction Hsipaw. Parce qu'on voulait de nouveau trekker un peu et que le train ça avait l'air fun. Bon c'était fun, mais un peu long (6h + 2h de retard). Bon j'ai comblé les 2h en montrant mon skill au Sepak Takraw aux locaux du coin, comme le prouve cette superbe photo :
 [x]

À Hsipaw, on a retrouvé ce qu'on avait un peu eu lors de notre premier jour de trek en direction du Lac Inle. On a demandé direct au gars, un vrai trek un peu costaud, parce que sinon c'est vraiment de la promenade. En plus, on avait pas nos sacs donc on était chaud. On a fait le forcing un peu auprès du guide et du coup, on a fait un truc à part (~7h de marche). On est allé dans des villages un peu éloignés, déjà que Hsipaw c'est pas trop touristique (ya deux hotels en tout et pour tout). Du coup dans ces villages là, les mecs sont trop fous de te voir. C'est super plaisant. On a bouffé là-bas, on comprenait rien de ce qu'il racontait, ils nous faisaient parler leur dialecte et se marraient. Vraiment le genre de moment que j'étais venu chercher au Myanmar. D'ailleurs là-bas 99% des touristes savent dire deux mots en Birman bonjour et merci. Dès que tu dis 2-3 mots autres, ils croient direct que tu parles birman c'est marrant. Mais ça leur fait super bonne impression de faire ce genre d'effort, donc faut pas hésiter. Après anyway, tu es tjs traité comme un roi.


On est finalement retourné à Mandalay (on a eu un hôtel !) pour faire les dernières petites visites dont le pont en tek et on a pris notre avion pour retourner à BKK. C'est un bon tips de faire Mandalay=>BKK parce que les voyages en bus sont vraiment infâmes.

 [x]

Conclusion
C'était vraiment dépaysant. Par contre, je trouve que j'ai fait trop de trucs en si peu de temps. J'aime bien me poser sentier, l'ambiance, découvrir comment les gens vivent ici et là avec notre trip, on a clairement pas eu le temps pour ça. De manière générale, les touristes sont vachement poussés à faire le chemin classique (celui qu'on a fait ms pas ds le même ordre) et c'est vrai que ya des gros trucs à voir sur ces destinations, que ça ferait chier de passer à côté. Après dès qu'on est sorti un peu cette classique, on a découvert une Birmanie encore assez sauvage, pas habituée au touriste. Ce qui est super plaisant.

J'y retournerais bien, mais je ferais que Mandalay et ses alentours, maintenant que j'ai vu le reste.


TLDR
On a fait ça :
 [x]

Et c'était bien cool !
  Pages: 1  
.